×
Bienvenue sur le nouveau serveur de l'Aru2L (17 Nov 2012)

Nous voila en phase beta suite à une refonte totale du site de l'aru2L, n'hésitez pas à faire remonter les Bugs que vous pouvez trouver sur contact(@)aru2l.org (enlever les parenthèses) ou en créant un post sur le forum.
Nous vous prions de bien vouloir nous excusez pour la gène occasionnée.

Topic-icon L'écosystème Facebook

Plus d'informations
il y a 5 ans 8 mois - il y a 5 ans 8 mois #5697 par stephdl
stephdl a créé le sujet : L'écosystème Facebook
Un article du monde qui m'a ouvert un les yeux sur l’écosystème de Facebook .....et oui je n'y vais pas, mais le phénomène m'intrigue....

au fait l'introduction en bourse devrait se faire le 18 mai . Analystes et médias spéculent sur une fourchette de 75 à 100 milliards de dollars

Je reste complétement émerveillé par le Web 2.0 :p


.....être Libre, c'est aussi être Militant.....

stephane (att) de-labrusse (punto) fr
Dernière édition: il y a 5 ans 8 mois par stephdl.

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 8 mois - il y a 5 ans 8 mois #5730 par stephdl
stephdl a répondu au sujet : Re: L'écosystème Facebook
La bulle de facebook va t elle se dégonflé plus vite que prévu, .... une grande compagnie américaine (déjà en difficulté on peut préciser) General Motor va économiser sa présence sur Facebook qui était a hauteur de 40 000 000 $

.....être Libre, c'est aussi être Militant.....

stephane (att) de-labrusse (punto) fr
Dernière édition: il y a 5 ans 8 mois par stephdl.

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 8 mois #5734 par stephdl
stephdl a répondu au sujet : Re: L'écosystème Facebook
Source

Impossible de passer à côté de la nouvelle depuis plusieurs jours tellement Mark Zuckerberg a fait monté la sauce. Avec le rachat de Instagram il y a quelques semaines, le premier message lancé était « Regarder, nous avons les reins solides et de l’argent, faites nous confiance dans quelques jours. » Nous avions largement couverts la nouvelle à l’époque : Ce qu’il faut comprendre du rachat de Instagram pour 1 milliard de dollars. Ces derniers jours, Mark a hésité sur le meilleur prix auquel lancé ces millions de titres Facebook sur le NASDAQ. Le prix arrêté finalement à 38$ vise donc aujourd’hui à permettre à Facebook de devenir la société avec la plus important valorisation boursière lors de son entrée en Bourse, avec une somme de 104 milliards de dollars.

Jusqu’ici le record était détenu depuis 1999, par UPS, avec une entrée en Bourse à hauteur de 60,2 milliards. Au delà de ce record, le but de Facebook est surtout de montrer qu’il joue dans la cour de grands, notamment face à son concurrent préféré, Google. On connaît la bataille que se mènent ces deux géant américains depuis plusieurs années sur le territoire des réseaux sociaux, mais surtout de l’identité numérique de l’internaute et des investissements publicitaires des entreprises. En effet, une entrée à hauteur de 104 milliards de dollars, au delà de permettre à Facebook de faire une levée de fonds de 15 milliards, et de faire x5 par rapport à l’entrée en Bourse de Google qui en 2004 avait alors été valorisé à 22 milliards de dollars, lui permet surtout d’envoyer le message qu’il pèse désormais la moitié de Google (en terme de valorisation boursière). Se rapprocher (et dépasser) dans quelques années les premières valeurs boursières technologiques que sont Google, mais aussi Microsoft ou IBM est clairement l’ambition du fondateur de Facebook.
Pourquoi un scepticisme des analystes financiers ?

Mark Zuckerberg, va devenir aujourd’hui a à peine 28 ans (qu’il a fêté cette semaine : il s’offre donc un beau cadeau d’anniversair, avec quelques jours de retard) le multi-milliardaire le plus jeune du monde… et toujours seul maître à bord de Facebook. En effet, en détenant encore plus de 50%, il est le seul décisionnaire. Sauf que les analystes financiers, ontn toujours du mal à faire confiance à un « jeune à sweat à capuche ».

L’autre point sur lequel bloquent de nombreux analystes est surtout l’écart majeur entre la valorisation boursière de Facebook et sa valeur réelle à date. Avec « seulement » 1 milliard de dollars de bénéfices l’année dernière, c’est une différence de 1 à 100 sur cet indicateur. Ce ratio est de 1 à 20 lorsque l’on regarde le chiffre d’affaires. Les analystes estiment donc que pour qu’il y ait une corrélation entre la valeur boursière et la valeur économique de Facebook, il faudrait que d’ici 2021, Facebook atteigne un chiffre d’affaires de 600 milliards de dollars par an.
Faut-il acheter des actions Facebook ?

Vous saviez, si vous nous lisez fréquemment, que nous insistons fortement sur la mutation économique que vivent (doivent enclencher) de nombreuses entreprises dans le monde : celle de profondément revoir leur manière de communiquer, de gérer leur client, voire de créer des nouveaux produits. Chez La Poste, en France, les changements stratégiques ont été plus importants sur ces 10 dernières années que sur les dernières décennies… depuis Louis XI. Par exemple, s’il y a quelques années, Monster pouvait espérer pouvoir racheter LinkedIn, le réseau social professionnel n°1 dans le monde, aujourd’hui, le rapport de force s’est inversé… à tel point que certaines rumeurs font état d’un rapprochement mais ça serait maintenant David qui mangerait Goliath (LinkedIn to buy Monster ?).

Facebook, malgré un ralentissement de sa croissance de revenus sur le premier trimestre a des réserves de croissance importantes :

la Chine reste encore un marché à investir fortement
Facebook depuis quelques mois connaît une croissance très forte sur des marchés émergents que sont l’Inde et l’Indonésie par exemple
Aucun concurrent majeur sur ce majeur, si on constate un certain échec de Google+ (lorsque l’interprète uniquement sous l’angle du réseau social) et des services comme Twitter ou Path qui doivent encore s’étoffer.
La monétisation de Facebook sur mobile est récente et date seulement de quelques semaines. Or, le mobile est aujourd’hui le premier terminal utilisé pour se connecté à son compte Facebook.

Cette entrée en Bourse, quelque soit votre décision personnelle de casser ou pas votre tirelire pour acheter quelques titres, va permettre à plusieurs centaines de salariés d’empocher plusieurs millions de dollars. Ainsi, l’artiste David Choe qui avait réalisé il y a quelques années un graff dans les bureaux de Facebook, et qui avait été payé à l’époque avec quelques parts, va aujourd’hui passer par la case banque en touchant 200 millions de dollars… soit le record pour n’importe quel oeuvre de peinture. En effet, aucun artiste de son vivant n’a vendu une oeuvre plus de 80 millions de dollars, et seul Paul Cézanne (mais pas de son vivant) a vendu une de ses oeuvres plus de 200 millions de dollars.

Malgré tous ces chiffres record, ne nous y trompons pas, la route reste longue pour Facebook et va encore lui réserver bien des surprises.


.....être Libre, c'est aussi être Militant.....

stephane (att) de-labrusse (punto) fr

Connexion pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.195 secondes